9 français sur 10 rêvent de changer de métier (c’est ce qui ressort d’une étude menée par le groupe AEF pour Nouvelle Vie Professionnelle). Quelles sont les raisons principales de ce désir de changement ? Une quête de sens, une soif d’apprendre, une curiosité d’explorer de nouveaux horizons, ainsi qu’une recherche d’épanouissement personnel, sont les motifs qui ressortent le plus fréquemment.

Si on parlait de votre projet ?

Intéressé(e)

Or, si les actifs plébiscitent la reconversion professionnelle, seuls 28% d’entre eux ont déjà sauté le pas, faute d’information, d’accompagnement et d’un projet assez mature.

Le philosophe Senèque nous a enseigné que « ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».

Pour oser (enfin) et appréhender les prochaines étapes, Entreprendre Autrement partage avec vous six conseils indispensables pour une reconversion réussie.

1- Faites le point sur votre situation actuelle

-     C’est l’occasion de se remettre en question et faire son introspection : Que vous faudrait-il pour que vous soyez épanoui(e) sur le plan professionnel ? Est-ce que la reconversion signifie pour vous changer radicalement de voie ou au contraire explorer de nouvelles facettes de votre métier ?

-     Évaluez « le pour et le contre », en identifiant les raisons qui vous poussent à un changement de cap. S’agit-il avant tout pour vous d’un désir de changer de métier et quelles en sont les raisons (routine, ennui, manque de reconnaissance, perte de sens, manque de flexibilité...) ? Une volonté de vivre enfin de votre passion ? Ou bien voulez-vous plutôt changer de statut avant tout ? (la pesanteur de la hiérarchie dans le salariat vous pèse par exemple).

-     Il est temps de trouver une activité qui donne un sens à votre vie en s’intégrant parfaitement à vos priorités du quotidien. En effet, vos futurs challenges doivent correspondre à la fois à votre personnalité et à ce que vous voulez faire.

2- Consultez vos proches, votre famille, vos amis

-     Échangez autour de votre projet avec votre conjoint(e). Votre nouvelle vie professionnelle ne touche pas seulement à votre équilibre individuel mais transforme également celui des membres de votre foyer. Il convient de les consulter ! Quelles sont leurs réactions face à ces nouvelles perspectives ? Acceptent-ils votre choix ? Sont-ils prêts à vous encourager dans votre projet ?

-     Après avoir mûrement réfléchi, enrichissez-vous des conseils bienveillants de vos amis, des personnes qui vous connaissent le mieux. Que pensent-ils de votre décision ? Grâce à votre proximité, ils sauront vous conseiller sans détour.

-     Misez sur votre réseau pour faire la rencontre de professionnels dans le secteur qui vous intéresse ou qui ont eux-mêmes effectué une reconversion réussie. Les membres de votre réseau seront souvent prêts à vous accorder du temps pour répondre à vos questions et parler de leur métier.

N’hésitez pas aussi à élargir votre réseau grâce à LinkedIn en demandant à des profils similaires au vôtre et qui ont osé franchir le cap.

3- Renseignez-vous sur les besoins actuels du marché de l’emploi 

-     Après avoir effectué un diagnostic sur vos compétences, vos motivations et vos points d’amélioration, il est utile de se renseigner sur les opportunités du marché de l’emploi dans le secteur géographique visé. Après tout, vous n’avez pas été en contact avec des recruteurs depuis longtemps. Il est possible que les besoins du marché soient différents de l’époque où vous avez débuté votre carrière, que les compétences recherchées ne soient plus les mêmes, et que votre niveau d’employabilité ait évolué.

Vous pourrez être épaulé dans cette étape par un conseiller Pôle Emploi, un coach carrière ou par un recruteur coach d’entreprise dans un salon (type Elle Active, Les Fameuses, etc.).

4- Définissez votre nouvel équilibre vital

-     Changer de travail, c’est connaître une période de transition qu’il est préférable d’appréhender avec sérénité. Au vu des incertitudes qui naissent (vais-je souffrir d‘une baisse de revenus ? Serais-je à la hauteur ?), mieux vaut créer un espace harmonieux pour tous fait de dialogue et d’échanges. 

-     Comme tout changement de vie, il faut prendre le temps de s’écouter et ne pas brûler les étapes pour ne pas risquer d’être assailli de doutes paralysants. Rien de tel pour être en phase avec son projet de reconversion professionnelle que de le laisser mûrir tranquillement !

-     Dans la phase de création, fixez-vous des objectifs motivants et réalisables qui vous permettront de bâtir votre projet sur des fondations solides !

5- Fixez-vous sur un projet durable

-     Maintenant que vous avez répondu au « quoi », vous pouvez vous atteler au « comment ». Si vous n’avez pas de projet précis mais plutôt une forte envie de changement, préférez un projet réaliste qui s’appuie sur des partenaires fiables afin d’augmenter vos chances de succès.

-     Si vous n’avez pas un concept ou un produit à créer et que vous décidez de vous lancer avec une marque existante : favorisez plutôt un groupe robuste. Travailler au côté d’une société ayant déjà fait ses preuves va vous rassurer quant à la fiabilité du projet et renforcer votre confiance, ainsi que celle de vos clients.

6- Ouvrez le champ des nouvelles opportunités

Les compétences que vous avez développé jusqu’à présent peuvent surement servir dans votre reconversion, dans des domaines qui vous sont encore inconnus ! Spontanément, vous allez peut-être chercher une idée dans un de vos centres d’intérêt. Par exemple ouvrir un foodtruck si vous aimez bien cuisiner ou une franchise de vêtement si vous êtes une fashion addict ! Mais pourquoi s’auto-limiter ? Connaissez-vous par exemple les opportunités possibles dans le secteur de l’assurance ?

 

Avant de dire « je n’ai pas les compétences », « je n’y connais rien », « je n’ai pas de capitaux » … analysez objectivement et sans a priori les opportunités. En l’espèce, chez AXA par exemple, il existe trois types d’opportunités comme indépendant, en bénéficiant de formation, d’accompagnement, que ce soit avec des capitaux ou non, à temps plein ou partagé.

Peut-être trouverez-vous dans l’article l’exemple AXA, un métier d’indépendant qui vous inspirera et vous donnera envie de vous lancer !