La création d’entreprise est une passionnante aventure humaine ! Se lancer, se mettre à son compte, devenir indépendant, devenir chef d’entreprise, être son propre patron : quelle que soit la façon dont on présente l’entrepreneuriat, il suscite toujours une émotion vive, celle provoquée par le double sentiment de liberté et d’accomplissement professionnel. On constate que l’entrepreneuriat séduit largement les Français : en 2017, près de 600.000 créations d’entreprises ont été enregistrées dans l’ensemble de l’économie marchande hors secteur agricole, le plus haut niveau depuis 2010. Néanmoins, l’aventure s’arrête parfois plus tôt que prévu.

Envie d'entreprendre sereinement ?
Discutons-en !

Selon l’INSEE, une entreprise sur quatre ferme avant de souffler sa deuxième bougie et la moitié d’entre elles met la clé sous la porte avant cinq ans. Des chiffres qui peuvent doucher l’enthousiasme de certains !

Désormais, un entrepreneur cherchant à minimiser les risques peut se tourner vers une solution nouvelle : l’entrepreneuriat accompagné par un grand groupe.

Très différent des systèmes de franchise ou des accords de partenariat (parfois déséquilibrés), ce dispositif permet de gagner sur tous les tableaux… à condition de mouiller la chemise !

Les avantages ? Moins de risques financiers, un meilleur suivi et le bénéfice de l’égide d’une grande marque.

Étudions le cas du dispositif mis en place par AXA, leader mondial de l’assurance, à la tête du plus grand réseau de distribution indépendant en France.

Quels sont les avantages à entreprendre au sein d'un grand groupe comme AXA ?

Les avantages de créer votre entreprise en rejoignant le réseau d’un grand groupe comme AXA sont nombreux :

Sur le plan financier, en s’adossant à un grand groupe, il est nettement plus facile d’obtenir des appuis bancaires pour financer vos investissements. Notons que, d’une façon plus générale, vous vous sentez moins seul face à toutes les situations quand vous savez que des équipes compétentes et motivées vous accompagnent dans la réalisation de votre projet.

Au niveau du modèle économique, vous savez que l’activité que vous allez exercer est rentable (et même très rentable en fonction des efforts que vous produirez !). La viabilité de votre projet est, en théorie, assurée même s’il vous faudra travailler intensément votre étude de marché !

Pour ce qui est de l’image de marque, vous partez avec un solide avantage pour votre notoriété. Par exemple, le classement Best Global Brands 2017 a classé AXA comme 1ère marque d’assurance dans le monde pour la 9ème année consécutive. Avoir son logo sur votre carte de visite est un plus indéniable !

Vous aurez certes à prévoir un budget de communication au niveau local pour vous faire connaître en tant que professionnel, mais ce sera un effort bien moindre que si vous partiez de zéro. En outre, il vous sera bien plus facile de recruter des collaborateurs de qualité.

Enfin, un dernier avantage non négligeable réside dans la qualité des services que vous proposez. Les contrats mis au point par AXA sont reconnus parmi les meilleurs du marché de l’assurance. L’intérêt est double : non seulement, les clients font confiance dans ce que vous leur proposez mais vous-même avez la satisfaction de bien protéger les biens et les personnes dont vous vous occupez. Cette véritable utilité sociale donne un vrai sens à votre travail quotidien !

Qui sont ces femmes et ces hommes qui ont décidé de franchir le cap de la création d’entreprise au sein du premier assureur mondial ? Quelles sont les opportunités d’entrepreneuriat que propose AXA ?

1) Agent Général AXA Prévoyance et Patrimoine : indépendant et conquérant

Mandataires exclusifs d'AXA et experts sur le marché des assurances de personnes, les Agents généraux AXA Prévoyance & Patrimoine ont une démarche commerciale et une méthode spécifique qui leur permet de délivrer des conseils personnalisés et sur mesure auprès d’une clientèle composée essentiellement de professions libérales, chefs d'entreprise, cadres dirigeants/supérieurs et retraités aisés.

Ils développent des relations privilégiées avec les clients qu'ils rencontrent par le biais de la recommandation et de la prescription. Ils les aident, au fil des différentes étapes de leur vie, à définir objectivement leurs besoins en matière de prévoyance (décès, arrêt de travail, invalidité, santé, dépendance), de besoins de revenus à l'âge de la retraite et leurs projets d'épargne et transmission de patrimoine.

Pour se lancer dans ce type d’aventure, nul besoin de disposer d’un capital de départ, ni même de connaissances pointues sur les produits d’assurance.

La qualité première que possèdent ces entrepreneurs d’un genre nouveau est un esprit de conquête, une grande force de travail, mise au service de l’aboutissement de leur projet.

Pour faire de ces indépendants des experts de la protection sociale, ils reçoivent une formation haute de gamme de 3 mois « qui vaut une formation de quatre ans » comme le souligne avec enthousiasme Catherine Charpentier, Agent général AXA Prévoyance & Patrimoine à Epernay, qui conclue par « c’est quelque chose d’assez incroyable ! ».

Les raisons qui ont poussé ces femmes et ces hommes à se lancer dans un tel projet ne manquent pas :

Elisabeth de Rotalier évoque notamment « le sentiment d'être utile et experte dans [son] domaine (…), le plaisir de gagner de nouveaux client (…) et la liberté de s’organiser ». Précisons que l’on peut commencer comme Agent Général Prévoyance et Patrimoine en travaillant depuis chez soi !

Après avoir travaillé 15 ans comme responsable grands compte pour un groupe agroalimentaire, Daphné Dauphin, a vu dans cette opportunité l’occasion de « satisfaire [son] esprit d’entreprendre » tout en prenant du « plaisir à faire parler les autres et à chercher à comprendre leurs attentes et besoins. »

Thomas Lafarie, expert de la protection sociale et patrimoniale à Royan, insiste sur la satisfaction intellectuelle qui lui apporte ce métier. « L’Agent général balaie en outre différents champs, juridique, fiscal, patrimonial, c’est très stimulant ».

A qui cela s'adresse ?

AXA recherche des personnalités ayant acquis une maturité professionnelle dans des secteurs diversifiés dotées d'un vrai état d'esprit entrepreneur et d'une grande capacité d'écoute.

2) Agent Général d'Assurance : une vitrine de prestige pour un développement de proximité

Les agents généraux d’assurance arborent fièrement le logo d’AXA sur le fronton de leur établissement.

Ces femmes et des hommes sont des entrepreneurs qui ont fait le choix d’accompagner et de conseiller les clients sur une zone géographique donnée et d’être présent à leurs côtés en cas de coup dur.

Michel Montiel est agent général AXA à Montpellier. Il décompose son métier en trois parties : « Un tiers de mon temps est consacré à la gestion de mon compte d’exploitation, un autre tiers est pris par l’aspect managérial, et enfin le dernier tiers consiste à développer l’activité commerciale de ma société ».

« Un agent général est avant tout un chef d’entreprise, avec une casquette de commercial, et une caquette de manager », explique Valérie Verriere, agent général AXA France à Rouen.

Elle poursuit : « C’est un métier de micro-succès, comprenant plein de petits challenges chaque jour, ce qui est très important pour se sentir bien. »

Valérie note que l’accompagnement dont elle bénéficie de la part d’AXA rend son défi entrepreneurial moins ardu : « Etre agent général est une très belle aventure car on est seul sans vraiment l’être. »

AXA aide son réseau d’agents généraux d’assurance de plusieurs façons :

  • La formation sur les métiers de l’assurance
  • L’expertise technique pour la fiscalité ou la gestion de patrimoine par exemple
  • La mise à disposition de matériel dernier cri, d’outils de communication, etc.
  • Le conseil sur le développement de l’activité

Cette gamme de service ne signifie pas que tout soit facile pour l’agent général d’assurance comme le souligne Jean-Baptiste Crocombette, AGA à Marseille « Ce métier est tout sauf pépère ! Entre mes débuts en 1997 et maintenant, je n’ai plus l’impression de faire le même métier ».

Peu de chances de s’ennuyer donc, mais une certitude : celle de pouvoir se créer un patrimoine significatif. En effet, lorsque l’agent général d’assurance décide de passer la main, AXA lui garantit le rachat de son portefeuille client.

Cet avantage financier rend ce choix d’entrepreneuriat bien plus intéressant que d’autres modes de collaboration avec une marque comme la franchise.

A qui cela s'adresse ?

Beaucoup d’agents généraux ayant rejoint le réseau AXA ont déclaré qu’il s’agissait du « dernier projet de leur vie professionnelle ».

En général, les personnes qui font ce choix entrepreneurial possèdent une solide expérience dans des métiers liés de près ou de loin à la vente et ont constitué un solide carnet d’adresse.

Néanmoins, on voit de plus en plus de jeunes femmes et jeunes hommes d’une trentaine d’années prêts à sauter le pas, trouvant dans ce type d’accord un moyen astucieux de devenir chef d’entreprise tout en minimisant les risques.

C’est ce que résume Dimitri Lesne, 38 ans, agent général d'assurance AXA à Mont-de-Marsan : « “ Il y en a pour tout le monde mais personnellement le principal intérêt est l'indépendance que nous laisse [AXA] à façonner l'image et la constitution de notre portefeuille par rapport à notre vision propre du métier ” !

3) Agent Mandataire : l'attrait du revenu complémentaire

Nul besoin d’être entrepreneur à plein temps pour rejoindre le réseau AXA en tant qu’indépendant.

Ainsi, l’agent mandataire, en charge de la mise en relation de prospects avec un responsable clientèle AXA, peut organiser son travail en toute liberté, selon ses disponibilités.

En moyenne, il consacre 2 à 3 jours par semaine pour assurer la promotion des solutions AXA pour la protection sociale et patrimoniale.

Cela permet aux personnes souhaitant compléter leurs revenus de développer une activité à temps partagé.

La formation pour devenir agent mandataire est également moins longue que pour les agents généraux (150 heures contre 900 heures).

Isabelle Joliveau n’avait, avant de rejoindre ce réseau, aucune expérience du monde de l’assurance mais souhaitait devenir indépendante et organiser son temps de travail comme elle le voulait. « J’ai présenté mon nouveau métier à mon entourage et c’est comme cela que j’ai eu mes premiers rendez-vous ! »

L’agent mandataire travaille en binôme avec un responsable clientèle pour lequel il identifie de futurs clients potentiels, prépare les rendez-vous en amont en détaillant chaque situation et participe aux entretiens de vente puis assure en aval la gestion courante et l’évolution des nouveaux besoins de ses clients.

Jacqueline Pariente, agent mandataire AXA travaillant avec Laurent, responsable clientèle, décrit la relation qui les unit comme celle d’un « couple, tout simplement. Ils doivent se compléter, s’écouter et s’apprécier ! »

A qui cela s'adresse ?

Comme l’explique Jacqueline Pariente, l’activité d’agent mandataire s’adresse à tout le monde. « On peut être agent mandataire à tout âge. Pour une femme, quand on a des enfants, pour pouvoir gérer son temps, il n’y a pas plus facile (…) ! L’entreprise (AXA) nous laisse une liberté totale pour prendre nos rendez-vous. »

 

En 2018, AXA propose 1200 postes pour devenir indépendant au sein de son réseau. Et si c’était l’opportunité que vous attendiez ?