Après plusieurs années de salariat, vous avez peut-être envie de lancer votre projet personnel. Ayant la fibre commerciale et le désir d’agir au plus proche des clients, l’idée d’entrepreneuriat, de « vous lancer » est très attirante, n’est-ce-pas ? Pourtant il est possible que vous hésitiez à franchir le pas, car ce choix de vie vous semble difficilement conciliable avec une vie de famille harmonieuse. Et si vous n’aviez plus à choisir ?

Envie d'entreprendre sereinement ?
Discutons-en !

L’entrepreneuriat est-il compatible avec votre vie familiale ?

La meilleure utilisation de la vie, c’est de la passer à faire des choses qui vous survivront.

William James

Si l’on y réfléchit bien, cette citation du célèbre philosophe américain pourrait aussi bien s’appliquer à un parent qu’à un entrepreneur. En effet, les points communs entre la fondation d’une famille et celle d’une entreprise sont nombreux.

Ils nécessitent beaucoup de temps, de soins et de multiples remises en question. Mais si l’entrepreneuriat et la parentalité sont souvent comparés sont-ils pour autant compatibles ?

Devenir entrepreneur nécessite la mobilisation de nombre de vos qualités personnelles : sens du contact et du service, persévérance, motivation, patience, résilience, empathie, etc. Et plus que tout, cette expérience nécessite énormément de temps.

Il ne s’agit d’ailleurs pas seulement du temps de travail effectif à la constitution et au développement de votre société, mais aussi du « temps de cerveau disponible » c’est-à-dire à votre disponibilité intellectuelle pour d’autres activités.

Si vous êtes célibataire, et que vous n’avez personne à charge, il est probable que votre choix de lancer votre entreprise ait impact limité pour votre entourage.

Mais si vous vivez en couple, avec ou sans enfant, ou que vous deviez vous occuper seul(e) de vos parents ou de vos enfants, l’équilibre de votre ménage peut être ébranlé par votre décision.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 74 % des hommes et 78% des femmes créateurs d’entreprise estiment que leur vie professionnelle exige trop de sacrifices et est difficilement compatible avec une vie familiale (sondage OpinionWay pour Legalstart, 2017). D’après cette même étude, 71% des créateurs d’entreprise vivent en couple et 25 % des sondés ont décidé de renoncer ou repousser à plus tard leur projet d’avoir des enfants. Les entrepreneurs travaillent en moyenne 58 heures par semaine et jusqu’à 70 à 80 heures lors de la mise en route de leur projet. Dès lors, il est difficile pour un jeune entrepreneur de passer du temps avec son conjoint, de fonder une famille ou de s’occuper de ses enfants !

Pourtant, on note que 32% des sondés ont des parents également entrepreneurs, preuve que la synthèse entre vie de famille et projet entrepreneurial existe bel et bien.

L'entrepreneuriat, un projet familial

La meilleure manière de se lancer, c’est d’arrêter de parler et commencer à agir 

Walt Disney

Et si contrairement aux chiffres évoqués plus haut la famille n’était pas un frein mais bel et bien un atout pour votre projet d’entreprise ?

Tout n’est peut-être qu’une question de préparation et d’organisation ?

Avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat, il est primordial de consulter votre entourage et que vous mettiez par écrit tous les cas de figure qu’il faudra prendre en compte à cause de votre changement de vie (horaires à ne pas dépasser, garde des enfants, sanctuarisation d’un ou plusieurs jours de la semaine, etc.).

Ce type de décision ne peut que s’élaborer, se concrétiser et s’épanouir dans le cadre d’un projet familial réfléchi.

Votre conjoint(e) et vos enfants accepteront beaucoup mieux votre choix et ses implications s’ils leur sont clairement expliqués. On intègre plus facilement ce que l’on connaît !

L’anticipation, la communication et l’organisation sont donc les trois piliers du maintien de l’harmonie dans votre foyer. 

Il s’agit avant tout d’aborder les points pratiques de votre nouveau fonctionnement : votre régime matrimonial est-il basé sur la séparation des biens pour protéger votre conjoint des difficultés financières éventuelles de votre entreprise ? Disposez-vous du budget nécessaire pour lancer votre entreprise sachant que les premières années peuvent être difficiles financièrement ? Toutes les questions essentielles doivent être abordées très en amont.

Pour prévenir d’éventuels conflits, n’hésitez pas à dresser avec votre conjoint une « table des lois » qui définit précisément quel doit être votre comportement dans certaines situations : tâches ménagères, sorties en famille hebdomadaire, interdiction de parler de travail à table le soir, etc.

Prenez aussi du temps pour vous en faisant de l’exercice ou en vous changeant les idées lors d’une visite culturelle par exemple. Sur le moment vous aurez peut-être l’impression de perdre du temps, alors qu’en fait, en prenant « de la hauteur », vous serez bien plus productif et capable de prendre de meilleures décisions.

Pour aller encore plus loin dans l’intégration de votre famille à votre projet, votre conjoint peut vous rejoindre dans votre entreprise. Toujours selon l’étude précitée, 18 % des entrepreneurs interrogés travaillent en couple !

Bien sûr, il faut être prêt à prendre plus de risques financiers, car tout le foyer dépend alors de la réussite de l’entreprise, et surtout à supporter le mélange entre la vie personnelle et professionnelle. En même temps, une fois les épreuves franchies, quelle satisfaction à la clé : c’est votre projet à tous les deux qui aboutit !

L'entrepreneuriat accompagné : le meilleur choix ?

Si l’entrepreneuriat vous séduit, mais que les risques pour votre famille vous semblent trop importants, il existe la solution de l’entrepreneuriat accompagné par le soutien d’une grande enseigne (franchise, mandat, partenariat, etc.).

Cette façon d’entreprendre autrement propose un cadre plus sécurisant et permet ainsi de mieux concilier vie de famille et création d’entreprise.

Il consiste à intégrer en tant qu’indépendant un réseau déjà existant et de bénéficier ainsi des nombreux avantages de l’entrepreneuriat tout en réduisant nettement les inconvénients.

Retrouvez ci-dessous le témoignage d'Evie, qui cherchait tant à s’épanouir professionnellement que de se réaliser dans sa vie familiale, avec l'activité d'Agent Mandataire c'est notamment possible.

Sans nécessairement apporter un fort capital de départ, vous profitez de l’image de marque de l’entreprise, d’une formation complète pour développer une expertise dans ce secteur, de l’accompagnement du réseau ainsi que d’outils performants mis à votre disposition.

Vous êtes votre propre patron, avec une totale autonomie dans votre organisation, votre prospection et dans le choix des solutions proposées à vos clients.

Fonder son entreprise avec l’accompagnement d’un grand groupe peut être un facteur de succès important. Vous vous sentirez épaulé et soutenu dans le développement de votre métier.

En étant libéré d’une partie des contraintes inéluctables de la création pure d’entreprise, vous vous concentrez sur votre cœur de métier et êtes en mesure de concilier efficacement votre projet d’être indépendant tout en préservant votre vie de famille. Un choix à considérer, ne pensez-vous pas ?