Entreprenez sereinement, découvrez nos offres de recrutement
Rejoindre le réseau

Que votre fin de carrière sportive soit planifiée ou prématurée, il arrive un moment où vous devez songer à vous reconvertir. 

Plus de 6 000 sportifs sont classés sur les listes “sportifs de haut niveau” établies par le ministère des Sports. Cette classification légale ouvre le droit à certaines aides financières pendant la carrière et à certains droits dans l’après carrière, notamment le suivi socioprofessionnel.

Quelles possibilités de reconversion s’offrent aux sportifs de haut niveau ?

Piste 1 : Se reconvertir dans son propre sport (préparateur, conseiller, entraîneur)

La reconversion la plus logique pour un ex-sportif de haut niveau consiste à trouver un métier au sein de leur sport de prédilection.

Il arrive souvent qu’il devienne entraîneur, consultant média, préparateur physique, conseiller ou recruteur. Pour une fédération ou un club, l’expérience d’un sportif de haut niveau est un atout considérable.

Pour le sportif, ce choix présente également de nombreux avantages : il possède déjà les contacts, les connaissances et a conscience des enjeux liés à sa discipline.

Cependant, les vraies opportunités ne sont pas légion. Beaucoup de sports ne sont pas très médiatiques en dehors des années olympiques et ne proposent pas vraiment d’opportunités professionnelles.

Il faut donc envisager d’autres options.

Piste 2 : S'orienter vers du coaching d’entreprise

Une deuxième possibilité pour utiliser les compétences acquises durant votre carrière est de partager votre expérience humaine à des acteurs en dehors du monde du sport.

 Vous pourrez ainsi transmettre votre sens de l’équipe ou de l’effort personnel si vous pratiquiez un sport individuel. En général, les anciens sportifs de haut niveau sont appréciés pour leur esprit de compétition, indispensable pour dépasser le stade de la simple pratique sportive amateur.

Un exemple célèbre de cette reconversion est l'ancien entraîneur de l'équipe de France de handball Claude Onesta. Après avoir tout gagné avec les Bleus, il enseigne désormais la gestion des ressources humaines à des grandes entreprises en tant que conférencier sur des thèmes variés “ Les clés du management d’équipe”, “Les valeurs du collectif”, Etc.

Piste 3 : Se lancer en tant qu' indépendant !

 Les sportifs de haut niveau possèdent de bonnes qualités pour devenir entrepreneur, comme la ténacité et la capacité à se remettre en question.

Un des meilleurs exemples de réussite est sans doute Éric Blanc. Cet ancien rugbyman a décidé de lancer Eden Park en 1988 avec l’aide de Franck Mesnel, un ancien coéquipier. Une réussite puisque la marque se vend aujourd’hui dans le monde entier.

Mais ces cas sont rares.

Fabien Gilot et Jules Julian-Delalande sont également deux anciens sportifs de haut niveau qui ont choisi l’entrepreneuriat dans un secteur d’activité éloigné du monde sportif : ils sont devenus Agents Généraux d’Assurance !

Il existe plusieurs façons d’entreprendre, d’ailleurs, en suivant cet exemple, AXA propose différentes alternatives pour trouver la façon de travailler qui vous corresponde le mieux ( découvrez les métiers d’entrepreneurs ou échangez avec un consultant sur le sujet : ici ).

En effet, en rejoignant un réseau d’indépendants adossé à une marque, vous pouvez reprendre une affaire, lancer votre activité où trouver un moyen de compléter vos revenus tout en bénéficiant du soutien de la marque. L’entreprise vous apportera la formation nécessaire pour remettre à niveau vos compétences, une sécurité financière et un apport en visibilité.

De votre côté, vous avez la possibilité de mettre en valeur votre réseau constitué en partie durant votre carrière sportive ! Cela peut être donc une belle opportunité pour se lancer en toute sérénité.

 

Qu’attendez-vous pour faire rebondir votre carrière professionnelle ?